Di Teana - Galerie Atelier 28

Di Teana

Di Teana

Né à Teana, province de Potenza, Italie en 1920.

A 16 ans il émigre en Argentine comme maçon et devient à 22 ans chef de chantier dans la construction. Il fait des études parallèles le soir, à l’école nationale « Salguero » : polytechnique, industrielle, mécanique et architecture. Puis il rentre à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts « Ernesto de la Carcova » à Buenos Aires. Il sort de l’école avec les meilleures notes du diplôme « Premio Mittre », équivalent au Prix de Rome. Il reçoit le titre de professeur Supérieur, et une chaire à l’université lui est proposée. Mais il ne veut pas d’une carrière tracée et décide de retourner en Europe pour suivre sa propre voie.

En 1952, il passe par l’Espagne, où il retrouve son ami Jorge Oteiza, qu’il faisait travailler à Buenos Aires. En 1953, il s’installe à Paris où il fait divers travaux artistiques et est engagé comme décorateur par Huguette Séjournet qui deviendra son épouse.

Sa notoriété explose en 1962 lorsqu’il remporte le premier prix du concours Saint Gobain. Marino di Teana est alors en relation avec tous les artistes de son époque. Mais il garde sa propre voie artistique : la sculpture et la « peinture architecturale ». Il développe sa théorie « tri-unitaire » où l’espace compte autant que la masse. Il va concevoir le concept de la sculpture architecturale. Ainsi, les sculptures monumentales sont créées d’abord en maquette, pensées par rapport à un environnement donné, et placées dans un espace qui met l’œuvre et l’espace en valeur.

Il est un des rares sculpteurs à réaliser plus de 50 sculptures monumentales jusqu’à 15 mètres de hauteur (Montpellier, Orléans-Chevilly, Canjuers Var). Celles ci sont entièrement dessinées sur des plans et calculées par lui-même. Marino di Teana participe au cours de sa carrière à de très nombreuses manifestations de groupe d’art contemporain en France et dans le monde.

Exposition à la Collégiale Saint Pierre Le Puellier à Orléans, à l’occasion du 97ème Salon des Artistes Orléanais, en 2004.

Dernière exposition personnelle en 2010 au Musée des Beaux-Arts de Cambrai.

Site internet de l’artiste