Hachiro Kanno - Galerie Atelier 28

Hachiro Kanno

Hachiro Kanno

Hachiro Kanno est né à Tochigi-Ken, au Japon, en 1944.

Attiré par la culture occidentale, il arrive en France en 1968 pour y compléter ses études aux Beaux-Arts de Paris. La ville l’installe en 1979 dans un atelier au légendaire Bateau-Lavoir, à Montmartre, (où a vécu de 1904 à 1909, Pablo Picasso) qu’il occupe depuis. Issu d’une famille de calligraphes traditionnels et élevé au milieu des rites shinto, Kanno transpose dans une écriture abstraite, plus actuelle et plus universelle à ses yeux, des thèmes sans âge, organisés autour du plein et du vide.

« Où va la terre ? La nature se forme et se transforme »

Plus de 130 expositions personnelles, principalement en Europe, USA et Japon. Land-Art, performances, conférences, démonstrations, mises en scène et décors d’opéras, réalisation d’espaces Zen……

Le titre « Permanescence » ne doit pas effaroucher :

  •    L’artiste a toujours voulu réaffirmer par ce néologisme un peu étrange l’attachement de son art aux idées d’essence et de permanence associées dans le même effort.
  •      Le pinceau ou l’artiste acteur des performances se lancent en effet dans une lutte héroïque contre le temps destructeur. Ce combat inégal et toujours inachevé semble bien être le ressort principal de l’énergie picturale déployée par Hachiro Kanno. En ce sens, l’artiste reste fidèle aux exigences traditionnelles de son pays. Le raffinement, la délicatesse de la palette, la souplesse du pinceau ne doivent pas tromper.
  •     Derrière un système d’expression délié et volontairement minimal (peu de couleurs, des motifs limités et récurrents : le cercle, le triangle, le carré) se laisse percevoir une vision ambitieuse et globale de l’univers. L’homme doit s’affirmer pour exister, mais en respectant les grands équilibres qui le dépassent ou qui fondent sa vie. Dure partie. Ce champion, rompu aux arts extrême-orientaux, dont il est issu, comme aux libertés occidentales, dont il pratique en maître une abstraction métissée, nous propose une vision aussi fragile que convaincante.

Jean -Pierre Arnaud

Musées & Collections publiques qui présentent dans leurs collections permanentes les œuvres de Hachiro KANNO :

  • Museum Residenzgalerie Salzburg, Salzbourg, Autriche (2009)
  • Musée du Château Royal de Provence, Tarascon, France (2009)
  • Museum of Fine Arts of Tochigi-Pref., Utsunomiya, Japon (2004)
  • Tochigi Prefecture, Hall, Utsunomiya, Japon : « Eien no shunji-Permanescence » (1993)
  • Art Forum Yanaka, Tokyo, Japon : « Plein est vide » (1990)
  • Musée d’Ethnographie, Genève, Suisse (1983)
  • Musée d’Art de Milan, Italie (1983)
  • Minaminasu, Japon : « Hisho, Wall sculpture » (1974)