John-Franklin Koenig - Galerie Atelier 28

John-Franklin Koenig

John-Franklin Koenig

Seattle 24 octobre 1924 / Seattle 22 janvier 2008

« Il faudrait que chaque toile ait autant de présence que le meilleur des danseurs, que le plus silencieux des jardins japonais; autant de compréhension du monde qu’un chapitre des « Vagues », autant d’humour que Tristan Shandy ; un brin de folie comme dans La Générale de Buster Keaton ou dans le plus dément (oui!) des ikebana ; autant de beauté que la main du grand Bouddha de Plonnaruwa, le port du bras de Jorge Donn, le petit sein de Raquel, le buste de Hirofumi, un verre de Sancerre au soleil. »

J.F.Koenig, correspondance avec M Ragon,1969.

« Peintre et colleur », comme il aimait à se définir, Koenig a excellé dans de nombreux domaines.

Artiste protéiforme, il disait qu’un peintre devrait pouvoir être aussi écrivain, poète, tisserand, musicien…

Son voyage au Japon en a fait un photographe sensible, poétique, proposant des thèmes aussi délicats que « pavillon avec étang et bateau pour regarder la lune-Izumo »…Il reviendra régulièrement à cet art.

Auparavant, Koenig avait été attiré par le collage, lors d’une exposition à New Yorkshire de Jan Arp. Avec la création de la Galerie Arnaud, à Paris, JFKoenig donna sa première exposition de collages abstraits, avec ajouts de graphismes d’inspiration musicale, des pleins et des déliés… Il se consacra à ce travail pendant plusieurs années qui eurent une importance primordiale dans son œuvre.

Dès qu’il le pût, il opéra un glissement du collage à la peinture, avec une centaine d’expositions à travers le monde. Une peinture forte, structurée, solide.

Grand voyageur, il prit son inspiration dans les Amériques, l’Orient, l’Indochine, et surtout ce Japon où il revint souvent : JF Koenig devenait une sorte d’ambassadeur du cosmopolitisme artistique parisien.

Son port d’attache fut en effet Paris, pendant 35 ans, il la quitta en 2004 pour retourner terminer ses jours à Seattle, sa ville natale.

La Galerie Atelier 28 lui consacre une exposition en 2013 « John-Franklin Koenig, un demi siècle de présence artistique, Paris – Seattle – Tokyo« . Les œuvres (toiles, estampes, collages, pièces uniques) furent présentées à la Galerie ainsi qu’à l’espace d’exposition du Sofitel Lyon Bellecour.